Quel sport quand on est enceinte ?

Pratiquer une activité physique régulière est indispensable à toute période de la vie. Contrairement à ce que bon nombre de personnes pensent, la grossesse ne constitue pas un frein à la pratique d’activité sportive, à condition d’effectuer des exercices adaptés, cela va de soi. En effet, la pratique de certains sports n’est pas recommandée, étant donné le risque de chute et des impacts que cela peut entraîner. Découvrez une sélection de 5 meilleurs sports à pratiquer pendant la grossesse.

La natation, une activité sportive par excellence pour les femmes enceintes

La natation ou l’aquagym est sans doute l’un des sports les plus adaptés pendant la grossesse. En effet, cette activité sportive comporte un grand nombre d’atouts. Tout d’abord, elle permet à la femme enceinte de renforcer toute sa musculature, notamment le dos, l’abdomen, les cuisses et le périnée. En outre, le fait de nager aide grandement à travailler la respiration, ce qui est très utile et bénéfique pour préparer l’accouchement.

Enfin, la natation possède des vertus calmantes, permettant ainsi à la femme enceinte de mieux faire face au stress et à l’angoisse liés à la période de grossesse. Pour profiter des bienfaits de ce sport, il faut toutefois le pratiquer correctement tout en respectant quelques règles. Évitez l’apnée prolongée et évitez de vous baigner dans une eau trop froide qui risquerait de faire baisser sa température corporelle. Privilégiez le port d’un maillot de bain adapté. Il est également indiqué de nager sur le côté ou sur le dos pour ne pas gêner le confort du fœtus.

La marche, un excellent sport pendant la grossesse

La marche est un autre exercice préconisé pour les femmes enceintes. Elle peut être pratiquée tout au long de la grossesse et est adaptée à toutes les futures mamans, même les moins sportives. Cette activité est très pratique et est accessible à toutes, puisqu’elle ne requiert que de bonnes runnings adaptés pour femmes enceintes mais ne requiert pas de compétence spécifique. Tout comme la natation et l’aquagym, la marche a l’avantage d’aider à renforcer la musculature et à travailler le souffle ainsi que la respiration.

Par ailleurs, elle permet d’activité la circulation sanguine, en particulier celle des jambes, ce qui aide à prévenir les problèmes de rétention d’eau au niveau des jambes, très courante chez les femmes enceintes. Pour une bonne pratique, choisissez un terrain stable et plat pour éviter de transformer la marche en randonnée. Une demi-heure de marche quotidienne est amplement suffisante pour bénéficier des bienfaits de cette activité physique. Afin de bien maîtriser la respiration, il convient d’avancer d’un pas calme. Pour le confort de la future maman, elle doit chausser des tennis adaptés.

Le yoga, un exercice adapté pendant la grossesse

Le yoga figure parmi les exercices sportifs les plus conseillés pendant la grossesse. Cette activité physique a pour principe d’associer détente physique et psychologique, de manière à évacuer tout le stress. En fait, il permet de gagner en souplesse du corps et de l’esprit. Sous sa forme prénatale, le yoga est un exercice de choix pour une bonne préparation à l’accouchement. Durant la séance, la femme enceinte sera encadrée par une sage-femme ou un kiné qui lui fera effectuer un enchainement de postures et d’exercice. Le yoga aide à bien travailler son souffle et sa respiration, deux éléments importants pour l’accouchement.

Il faut savoir que cette activité est pratiquée depuis des centaines d’années. Elle est réputée pour permettre de soigner divers maux touchant la femme pendant sa grossesse, telle que le mal de dos, les jambes lourdes… Elle procure également un bien-être intérieur. D’ailleurs, il faut savoir qu’il existe des cours de yoga dédiés pour les futures mamans. Ces cours aident la femme enceinte à calmer les angoisses et le stress causé par la grossesse.

Le vélo, un sport adapté, mais à effectuer avec précautions

Le vélo peut être un sport adapté pour les femmes enceintes tant que le ventre ne prend pas trop de place. Il est vrai que beaucoup de personnes déconseillent de pratiquer cet exercice physique durant la grossesse en raison des risques de chute. Pourtant, lorsqu’il est pratiqué avec précautions, le vélo est un sport qui apporte plusieurs bienfaits aux femmes enceintes. Tout d’abord, il permet de s’aérer et de profiter de l’air pur en extérieur. En outre, faire du vélo aide à tonifier le périnée, ce qui est indispensable avant et après l’accouchement.

Pour profiter des avantages de ce sport, il est recommandé de le pratiquer avant le cinquième mois de grossesse. Ensuite, la femme enceinte se doit de faire attention de rouler doucement et sur une piste adaptée. Bien entendu, le VTT est à bannir étant donné que les secousses sont trop importantes. Pour encore moins de risque, le vélo d’appartement peut être une alternative encore plus intéressante, particulièrement pendant l’hiver. En plus de tonifier le périnée, le vélo aide à entretenir les muscles des jambes et des dos. Par ailleurs, il aide à travailler la respiration et le souffle.

Les exercices de Kegel ou exercices du périnée pour un accouchement moins risqué

Les exercices du périnée, également appelés exercices de Kegel, constituent des activités sportives conseillées pendant la grossesse. Ce type de travail au niveau du périnée est indispensable pour réduire les risques de déchirures à l’accouchement. Ainsi, les exercices de Kegel ont pour rôles de renforcer les muscles du périnée de manière à aider la future maman à retrouver un périnée tonique et plus rapidement à la naissance du bébé.

Les exercices du périnée sont également connus pour prévenir les incontinences et les hémorroïdes qui sont toutes deux très courantes chez les femmes enceintes. Les exercices de Kegel sont à pratiquer tous les jours. Ils peuvent être réalisés en position debout, assise ou couchée. Pour une grossesse assez avancée, la position assise est plus indiquée parce qu’elle mobilise le moins d’énergie. La femme enceinte doit se concentrer sur la bonne exécution des exercices et non sur le nombre. La pratique de ces exercices doit être supervisée par un professionnel pour éviter les faux mouvements.