Les Runnings adaptés aux femmes enceintes

Beaucoup de femmes choisissent de continuer leurs activités sportives pendant leur grossesse. Il leur faut alors des Runnings adaptés aux futurs mamans. Voyons tout cela de près.

La marche rapide pour femmes enceintes

La marche rapide reste la meilleure activité physique à pratiquer pour une femme enceinte. Sans danger, ce genre sport lui permet de rester en forme. La marche rapide est en effet bénéfique pour le système cardiovasculaire, la respiration et les articulations.

Grâce à cette activité, il est aussi tout à fait possible de garder sa ligne après l’accouchement. La marche rapide régule justement le poids pendant la grossesse. Elle est également excellente pour la santé du bébé. Faire la marche est donc l’un des sports les plus simples et les moins risqués, pour une femme en état de grossesse.

La pratique de cette activité est d’ailleurs possible du début de la grossesse jusqu’à l’accouchement. Il suffit de l’adapter en fonction du ressenti de la future maman. Néanmoins, il est nécessaire de diminuer la durée et le rythme en cas de besoin. Surtout, il ne faut pas hésiter à demander des conseils au gynécologue avant de pratiquer ce sport.

La course à pied à allure modérée pendant la grossesse

Pratiquer la course à pied est tout à fait possible pendant la grossesse. En revanche, au bout du troisième trimestre de grossesse, la plupart des femmes arrêtent. Sans précaution, la course à pied même à allure modérée peut en effet causer des douleurs au bas-ventre.

Si une femme enceinte ne présente aucune douleur, continuer la course à pied à allure modérée ne posera aucun problème.

Sachez alors que, comme la marche rapide, cette activité sportive facilite l’accouchement et permet aussi de retrouver la ligne après la naissance du bébé. Si l’on est déjà pratiquante depuis longtemps, et qu’il n’y a aucune restriction du gynécologue, il faut savoir bien gérer le rythme.

Il faut toutefois être vigilante si l’on débute, car la pratique de ce sport peut représenter des dangers, notamment : des saignements, une fausse couche et une ouverture du col.

Jusqu’à quand une femme enceinte peut-elle courir ?

Au début de la grossesse, malgré le fait que l’augmentation du flux sanguin booste votre rythme, il est nécessaire de ne pas aller au-delà de vos moyens.

Pendant le premier trimestre, optez alors pour une allure lente et laissez les séances soutenues de côté. Ces dernières requièrent une quantité énorme d’oxygène dont le fœtus a besoin.

Sachez aussi que vous pouvez courir normalement jusqu’à la 26e semaine. Cependant, faites attention aux entorses, vu que les ligaments sont à ce moment-là fragiles. Au second trimestre les différents malaises disparaissent, c’est ce qui vous permettra de faire du sport en toute sérénité.

Quand la 30e semaine est dépassée, le mieux est d’arrêter le Running à cause des surcharges entraînant des douleurs au niveau de vos lombaires et de vos membres inférieurs.