Quel masque mettre pour éviter le pollen ?

L’allergie au pollen est une des allergies les plus courantes qui touchent les voies respiratoires. Nez bouché, yeux larmoyants, éternuements ou écoulement du nez sont autant de symptômes de l’allergie au pollen. Dans les pays présentant une forte concentration au pollen, tel que le Japon, le port d’un masque sur le nez et la bouche constitue l’une des préventions les plus répandues pour se protéger des réactions allergiques du pollen. Découvrez à travers cet article les avantages de porter un masque pour réduire la réaction allergique lors de la saison des pollens.

Découvrir ce qu’est le pollen

Le pollen est une structure de reproduction mâle mobile des végétaux. Il est constitué de grains microscopiques libérés par les fleurs. Une fois en contact avec l’organe femelle d’une plante de la même espèce, que l’on appelle la pollinisation, ces grains de pollen germeront. Les pollens sont le plus souvent transportés par les insectes, comme les abeilles et par le vent.

Les plantes produisent une quantité importante de pollens qui se retrouve dans l’air lors de la pollinisation. Il faut savoir qu’il existe plusieurs variétés de pollens et les différentes fleurs possèdent chacune son pollen respectif. Les pollens sont responsables de réactions allergiques appelées pollinoses.

La saison des pollens

La saison des pollens, également appelée saison pollinique, se déroule trois fois par an. La première saison concerne celle des arbres. Ensuite se déroule la saison des graminées qui correspond précisément à la période du rhume des foins. Enfin, arrive la saison des pollens des herbacées. Il faut savoir que la date de manifestation de chaque pollen varie selon le climat de chaque région. Donc, elle diffère d’une région à une autre.

Afin de déterminer les périodes de chaque saison pollinique dans une région ou dans un pays en particulier, il est nécessaire de se constituer un calendrier pollinique des lieux. D’une manière générale, en France, la saison des pollens des herbacées se déroulent entre les mois de mars et mai. Pour ce qui est de la saison des graminées, elle se manifeste le mois de mai à la fin du mois d’août. Quant à la saison des arbres, elle se déroule entre août et septembre.

L’effet des pollens sur la santé

Comme déjà stipulés plus haut, les pollens sont responsables de réactions allergiques appelées pollinoses. Les allergies aux pollens appartiennent aux allergies dites respiratoires. Les pollinoses sont localisées au niveau des zones de contact qui sont les muqueuses respiratoires et oculaires. Dans de rares cas, les pollens peuvent provoquer des réactions cutanées comme l’urticaire ou l’eczéma.

Il faut savoir que tous les pollens ne sont pas responsables d’allergies aux pollens. Dans l’Hexagone, les pollens d’arbres les plus impliqués dans les allergies sont ceux de bouleau, de cyprès, d’aulne et de frêne. Mais les pollens responsables des réactions allergiques les plus courantes sont les pollens de graminées, à l’instar des pollens des céréales et des dactyles. Bien que les symptômes des allergies aux pollens paraissent anodins, un manque de traitements peut altérer la qualité de vie de l’individu, notamment par des troubles du sommeil et une fatigue chronique.

Les symptômes et traitements des allergies aux pollens

Les symptômes d’une réaction allergique aux pollens sont très variés. Ils peuvent être bénins lorsqu’ils provoquent une rhinite allergique. Les symptômes sont plus graves si la réaction allergique correspond à un asthme allergique. La sévérité des symptômes des pollinoses dépend du degré d’allergénicité du pollen, mais aussi de la sensibilité immunologique de la personne.

Dans la plupart des cas, l’allergie aux pollens se présente sous forme d’une rhinite allergique. Les symptômes les plus courants sont le nez bouché, l’écoulement nasal, les éternuements et la gorge qui gratte. La rhinite allergique peut également s’accompagner d’une conjonctivite qui se manifeste par des yeux rouges, larmoyants avec des démangeaisons.

Pour traiter les allergies aux pollens, il convient de se rapprocher d’un médecin pour effectuer un diagnostic précis des causes des réactions allergiques. Ensuite, il décidera du traitement adapté pour atténuer et supprimer les symptômes. L’allergie aux pollens ne peut pas disparaître, par contre, il est possible de suivre un traitement à long terme en recourant à la désensibilisation. Cette démarche consiste à exposer l’organisme à l’allergène, à faible dose et régulièrement, pour que le corps reconnaisse cette dernière et finisse par l’accepter.

Le port du masque, une prévention efficace des réactions allergiques au pollen

Une des meilleures manières de diminuer les symptômes des allergies aux pollens consiste à se protéger du contact des pollens avec les muqueuses respiratoires et oculaires. Le port du masque est l’une des préventions les plus efficaces. Plusieurs pays de l’Asie ayant une forte concentration en pollen adoptent cette technique depuis de nombreuses années. Ainsi, pendant les saisons polliniques, le port d’un masque constitue une barrière efficace contre les allergies.

Néanmoins, il faut savoir que tous les masques ne sont pas forcément adaptés pour cette sorte de prévention. Certaines particules des pollens sont si minuscules que les masques normaux ne peuvent pas les piéger. Pour éviter tout risque, le mieux est de choisir des masques qui protègent efficacement des pollens.

Quelques masques « anti pollen » courants

Il existe différents types de masques permettant de se protéger le nez et la bouche du contact avec les pollens. Parmi les masques « anti pollen » les plus courants, on peut citer :

  • Les masques FFP2

Les masques FFP2 ou plus précisément les masques de protection respiratoire N95 sont sans doute les modèles de masque les plus efficaces pour se protéger des pollens. En effet, le FFP2 peut filtrer des particules d’une taille pouvant aller jusqu’à 0,04 micromètre, ce qui est largement plus petit que la taille des particules de pollens. De plus, les masques FFP2 adhèrent parfaitement au visage, offrant ainsi une protection efficace contre le vent.

  • Le masque chirurgical

Il s’agit d’un autre masque qui protège le contact du nez et de la bouche avec les pollens. Par contre, ce type de masque est assez volant au vent, ce qui peut diminuer son efficacité, car les particules peuvent entrer sur les côtés de masque si celui-ci n’est pas porté bien serré sur le visage.